• Yc Bijoux

UN BOUT DE MON CHEMIN ATYPIQUE...

Dernière mise à jour : mars 17

Pour la première fois je vais vous parlez de moi. Je n'ai pas de penchant narcissique bien au contraire, mais pour comprendre mon travail, mes démarches, ma passion il vous faut l'histoire au complet... Un petit bout, je ne vais pas vous narrer ma biographique :)

Au bout de deux ans j'ai pris conscience qu'il fallait que je vous parle plus de moi. Je ne l'ai pas fait avant car le but n'est pas de me mettre en avant en tant que créatrice mais de mettre en avant ma marque Yc Bijoux. Il y a plus d'un an le journal La Savoie a écrit un article sur moi-même, en mettant comme titre "Margaux Blanc", la marque de bijoux n'a pas été citée une seule fois alors je n'ai jamais partagé cet article.



Aujourd'hui, quand je fais le bilan de l'entreprise, je me rends compte que rien n'arrive pas hasard et que tout est lié; mon histoire n'est pas forcément banale et c'est grâce à elle qu'aujourd'hui je crée vos bijoux (magiques). Je ne cherche aucune reconnaissance, mais si au travers de ces lignes certaines personnes peuvent trouver l'élan pour changer de vie et faire ce qui leurs plaisent, en plus de comprendre mon univers, je serais plus que comblée. Je veux vous aider à vous sentir bien à ma façon, tout en vous partageant des symboles sacrés par mes créations. Ces symboles sacrés qui aident les Hommes depuis la nuit des temps, avec le pouvoir des pierres que notre société ne veut reconnaitre...


Avec le recul, au commencement d'une nouvelle ère et de 2021, vous expliquez mon expérience et cette envie de créer... C'est souvent avec le recul que nous analysons et comprenons pourquoi telle ou telle chose nous ai arrivé, et que même si elle paraissait négative quand vous le viviez, aujourd'hui vous savez que c'est grâce à cette chose que vous en êtes là et vous la chérissez.

La voix des bijoux qui m'a mené jusqu'à vous débute depuis toute petite car j'ai toujours fabriqué, réparé mes petits bijoux, à bricoler dans ma chambre en étant autodidacte.


La voie officielle se fait à la sortie des bancs de l'école, partie sur Montpellier pour revenir avec un bac + 3 en poche en commerce, marketing et communication, avec trois ans d'expériences dans une entreprise qui fournissait : des pierres naturelles !! Pierres oui mais celles-ci étaient plutôt utilisées pour la voirie (granit, basalte, grès...). Un peu moins glamour qu'aujourd'hui :). Revenue dans ma terre natale qui est la Savoie je suis restée deux ans à me chercher et c'est vers 2016 que j'ai commencé à me renseigner sur les pierres, à me fabriquer mes bijoux puis à les offrir.

Je ne trouvais pas d'entreprise qui avait la même morale, conviction que moi (notamment du côté de l'écologie et du vivant). Je savais ce que je ne voulais pas, s'en savoir ce que je voulais faire. Je me tourne du côté de la vente à domicile, ou nous sommes notre patron (en partie) mais en vendant les produits de quelqu'un d'autre. A cette période j'ai participé à une interview menée par Michael Mollier pour la chaîne c'est " Quoi l'éveil ? "

Ensuite, une expérience c'est proposée à moi : être vendeuse en bijouterie pendant les fêtes de Noël. Je n'y connaissais absolument rien ! Les pierres qui m'étaient familières n'étaient bien sur pas vendus dans ce genre de lieu... du coup j'ai lâché prise, j'ai tenté et ce fut une super expérience pendant Noël. Ce qui m'a frappé c'est l'aide que je pouvais apporter et le bien que cela procurait : trouver le bijou parfait pour offrir et faire plaisir. Mon anecdote préférée c'est de voir la veille de Noël, vers 18h, des hommes rentrer dans le magasin avec un air désespéré et paniqué comme si les fêtes seraient gâchées sans notre aide. Notre mission était de trouver le cadeau parfait. La graine a été plantée ce jour là sans que je ne m'en rende compte...


Par la suite je me suis orientée vers l'agriculture. Je voulais apprendre de la terre et faire quelque chose qui est vraiment du sens pour l'homme et la planète. Une amie travaillait dans les vergés (pomme/poire) et la pépinière de plant de vigne. Grâce à elle j'ai beaucoup appris pendant plus d'un an à leur côté et j'ai adoré. Les agriculteurs, producteurs font un travail très dur, mal reconnu et ils sont que très peu considérés dans la société alors qu'ils sont au départ de la chaîne alimentaire... Un boulot physique, tous les jours dehors, qui se fait dans la joie en rencontrant des personnes venues de toutes l'Europe et même du monde entier. Lors de ma deuxième cueillette, je me souviens avoir eu une conversation avec un jeune de 18 ans (je n'en avais que 25), il était choqué de savoir que certain d'entre nous avait des diplômes, voir leur propre entreprise. Il ne comprenait pas pourquoi "nous nous rabaissions" à faire ce travail laborieux mais tellement enrichissant.

C'est au milieu de la nature et des arbres que l'envie de créer ma propre entreprise et d'être mon propre patron est venue. Une envie d'indépendance et d'autonomie = travailler pour moi-même.


La peur est le premier facteur qui nous paralyse. La plupart de ces peurs ne sont pas fondées et ne vont pas se réaliser. Le mental nous questionne sur tout les "si" possible qui vont nous bloquer et nous empêcher d'avancer. C'est aussi ce que disent nos proches quand nous leurs annonçons la nouvelle; en général. Les peurs inculquées par notre société pour nous faire rentrer dans le rang. Trouver notre futur métier pour gagner de l'argent et pouvoir vivre. Vers l'âge de 16 ans le système éducatif nous oriente déjà dans les cases à suivre alors que nous sommes nombreux à n'avoir aucune idée de ce que nous voulons faire plus tard. La passion est moins importante que l'argent. La question de l'argent, allons pouvoir gagner notre vie ? Pour commencer ma vie je l'ai déjà, je n'ai pas à la gagner. En second, la seule façon de le savoir c'est d'essayer, et si je n'essaye pas je vais avoir des regrets. Parti de ce constat rien ne m'empêchais d'essayer, et de travailler sur ces peurs non fondées.

J'ai créé mon entreprise seule, sans l'aide de personne, tout en travaillant à mi-temps dans un bureau, pour une autre entreprise les 10 premiers mois. J'avais pris cette décision et je voulais être "le maître de mon destin et le capitaine de mon âme" comme si ce qui me poussait était un élan du cœur. Pendant cette première année le ressentit des pierres, leurs énergies sont devenues de plus en plus importante. La porte sur le monde subtil c'est ouverte et la perception c'est agrandit au fil des rencontres.


L'envie de créer, de partager, de faire des rencontres et surtout de vous aider à être bien dans votre corps m'a mené à créer Yc Bijoux. Ma boutique est nomade, je vais au gré des marchés à votre rencontre, avec l'atelier sur place pour créer des bijoux sur mesure.

Je démarre une formation en lithothérapie et sur nos richesses intérieures avec Mélanie Dupont. Vous pouvez suivre l'aventure, en lisant l'article dédié à la pierre accompagnatrice pour cette année : CLIQUEZ ICI.

Yc


115 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
© Copyright